Ces dispositions très simples reposent sur un protocole de mise en place des images dans la page informatique, page qui permet à une information d'apparaître et disparaître en raison d'un geste du "lecteur". En même temps, je poursuis le travail entrepris par exemple dans la série "Cardinales" et visant à démonter les propriétés narratives habituelles aux montages. La mise en page permet en effet de faire défiler dans le regard des "plans" dont la succession est variable ou disponible. L'effet signifiant ordinairement supposé résulter du défilement d'mages collées les unes aux autres et ainsi inscrites dans une ligne de temps est fragilisé. Un préalable majeur du sens - l'intentionnalité - est mis en défaut.

       

Pour un aperçu de chaque proposition, cliquez sur l'une ou l'autre des images ci-dessus.